Huitième jour de la neuvaine « Esprit Saint »

Répands maintenant sur nous ton Esprit d’adoration… Demandons au Seigneur le don de crainte qu’il nous aide à nous mettre en présence du Seigneur dans l’adoration.

De l’Evangile selon Saint Luc 5

Jésus dit à Simon : « Avance au large, et jetez les filets pour prendre du poisson »… Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient… A cette vue, Simon-Pierre tomba aux pieds de Jésus, en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur ».

De l’épître de Saint Paul Apôtre aux Ephésiens 3, 14-19

C’est notre foi au Christ qui nous donne l’audace d’accéder auprès de Dieu en toute confiance. C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père, qui est la source de toute paternité au ciel et sur la terre. Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance par son Esprit, pour rendre fort l’homme intérieur. Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour.

Nous sommes marqués du Sceau de l’Esprit et donc rendus à la forme de Dieu. Mais, l’Esprit ne trace pas en nous le dessin de la substance divine comme un peintre qui est à distance de son modèle ! ce n’est pas par l’extérieur qu’il nous conduit à la ressemblance divine. Non, il agit autrement le Dieu procédant de Dieu : il nous marque personnellement d’une empreinte invisible : tout comme un sceau marque son empreinte dans la cire. Et ce sont nos cœurs qui reçoivent ce Sceau de l’Esprit… et ainsi il rend notre nature humaine à la beauté du modèle divin et restaure en nous l’image de Dieu.  Saint Cyrille d’Alexandrie.

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs, et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière. Viens en nous, Père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs. Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur. Dans le labeur, le repos; dans la fièvre, la fraîcheur; dans les pleurs, le réconfort. Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous tes fidèles. Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé. À tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient, donne tes sept dons sacrés. Donne mérite et vertu, donne le salut final, donne la joie éternelle. Amen.