Retour de Lourdes

Nous étions plus de 800 à vivre ce beau pèlerinage diocésain. Nous sommes partis tels que nous sommes avec nos richesses et nos faiblesses, nos attentes, mais avec l’intime conviction que nous nous laisserions « transformer et purifier » pendant ces quatre jours de rupture avec le quotidien. Nous avons déposé vos intentions de prière aux pieds de Marie à la grotte de Massabielle.

Chaque pèlerin a vécu des moments forts, en groupe, en famille ou personnellement, en voici quelques témoignages : « Le chemin de croix sous la pluie battante fut un moment très fort de prières, de réflexion et de pénitence », « La préparation au sacrement des malades, moment très fort également. Le sacrement des malades lors de la messe d’envoi, moment d’une grande plénitude », « Les temps d’échanges, de rencontres avec les autres paroissiens et ceux que je connaissais moins. Les partages quotidiens. L’ambiance sympathique et familiale. L’amitié qui circulait au sein de notre diocèse et avec les autres», « les belles célébrations avec de beaux enseignements, qui affermissent la Foi et permettent une prière plus ajustée », « L’ambiance très priante dans tous les lieux du sanctuaire », « La marche au pic du Jer avec les temps de prières, les moments de partage entre nous et la contemplation de la nature et des vues magnifiques », « Le bain aux piscines, démarche intense de prière, d’émotions et de joie », « La prière du chapelet pendant la procession mariale, il y avait une atmosphère très recueillie ».

Ce pèlerinage présidé par Mgr Rougé avait pour thème « Heureux vous les pauvres car le royaume de Dieu est à vous ». Pour pouvoir accéder à ce bonheur éternel, Mgr Rougé a rappelé que le chemin était la pauvreté, la disponibilité du cœur à la parole de Dieu afin que progresse notre Foi. « La Foi nous rend riche en vue de Dieu et de la vie éternelle…. Mettons-nous au service des uns et des autres au-delà de nos peurs, en témoignant autour de nous de lEvangile et de la Foi… Nous avons à aller plus loin dans le goût d’annoncer l’Evangile à ceux qui ne le connaissent pas. Soyons des missionnaires simplifiés en prenant le temps de nous simplifier dans notre façon d’aller à la rencontre de l’autre, grâce à la force de l’Esprit Saint. »

Alors, nous sommes repartis « forts de l’accompagnement de Marie », « ressourcés par les temps de prières », « avec une paix, la joie et le calme intérieur », « réconfortés et apaisés », « avec de l’énergie pour les mois à venir pour m’aider à supporter les épreuves », « confiant en moi et l’augmentation de ma Foi » et avec « le désir de prier davantage Marie.»

« Nous avons eu du mal à quitter le sanctuaire, Merci à notre maman du ciel ».